Home TV Plus c’est vraiment plus, dit l’hôte, dans ‘Great Christmas Light Fight’

Plus c’est vraiment plus, dit l’hôte, dans ‘Great Christmas Light Fight’

by admin

Bruce R. Miller

Mettre une décoration de Noël géante dans votre jardin n’est pas une obsession ; Cela peut être thérapeutique, selon Tanya Nayak, l’une des animatrices de The Great Christmas Light Battle.

« Certaines personnes sont très hygiéniques et adorent nettoyer », explique-t-elle. « Certains adorent cuisiner, d’autres détestent cuisiner. Et puis il y a des gens qui se sont allumés. »

Pour de nombreux candidats à ABC, ce n’est pas une chose de dernière minute. « Ces gars-là pensent à Noël toute l’année », explique Nayak. « Ils se tournent vers les friperies, ils vont à une vente de garage, ils vont dans des endroits où ils peuvent acheter des choses en été. » Soldes du 26 décembre ? ils sont dans.

Dix ans après le premier « Fighting Light », les performances se font de plus en plus élaborées. « Ce ne sont pas tant les tendances en matière de design que les tendances en matière de technologie. Il y a dix ans, ils n’auraient pas accès aux LED comme ils le font maintenant. »

Les gens lisent aussi…

Les looks varient car les propriétaires ont des inspirations différentes. Dans un épisode, nous verrons quatre émissions différentes : l’une peut être nostalgique, l’autre peut être très émouvante. Certaines ressemblent à un carnaval, dit Nayak. Les candidats transforment même leurs maisons en maisons en pain d’épice qui ont l’air « assez bonnes à manger ».

Bien que Nayak n’ait pas le temps d’aller chez Griswold (l’émission a été tournée il y a un an, et elle et le co-animateur Carter Oosterhouse traversent la crise de décembre), elle adore se diriger vers un arc-en-ciel de couleurs. « Si vous me l’aviez demandé avant de commencer, j’aurais dit que j’aime les lumières blanches qui sont plus classiques et chaleureuses. Mais j’ai vu tellement de choses qui m’ont époustouflé, et maintenant j’aime les lumières colorées. tellement heureux. »

Nayak dit que la popularité du programme a encouragé d’autres à s’impliquer dans le jeu. « Nous avons beaucoup de gens qui disent : ‘Vous savez, j’ai commencé à décorer ma maison parce que je regardais la série.' » Il y a une communauté vraiment cool, appelons-les ‘Light Fighters’ qui interagissent les uns avec les autres. »

La décoration de la maison ressemble, comme la mode, les cycles. « Maintenant, les années 70 sont de retour », déclare Nayak. « Nous voyons beaucoup de bas de cloche et de gros cheveux ces jours-ci. » De même, une ruée vers la nostalgie, dans un style classique ou rétro.

Heureusement, les factures d’électricité ont diminué grâce aux lumières LED, ce qui a incité de nombreux décorateurs à étendre leurs affichages.

La décoration intérieure a également fleuri pour Halloween, « ce qui m’étonne tout simplement », déclare Nayak. « J’ai planté un arbre, et tout d’un coup, je me suis dit : ‘Wow, je suis épuisé.' » C’est beaucoup de travail. Imaginez décorer comme ça pendant deux saisons. »

Alors qu’un chèque de 50 000 $ et un trophée de lumière de Noël peuvent être une incitation pour beaucoup à participer à la « bataille de la lumière », Nayak dit que beaucoup de concurrents jouent au jeu parce qu’ils aiment rendre leur communauté heureuse. « Je pense que c’est ce qui les pousse chaque année à en faire plus ou à changer. »

Les souvenirs qu’ils ont de l’enfance alimentent le désir de donner à quelqu’un d’autre le même sentiment. « C’est quelque chose qu’ils n’oublieront jamais. »

De plus, la compétition s’adresse à tous les âges : « Vous pouvez être un enfant, vous pouvez avoir 80 ans et tout le monde entre les deux, et vous aimeriez le voir. » Lorsque Nayak et Oosterhouse commencent à choisir les gagnants, ils trouvent que c’est la partie la plus difficile du travail.

À ce jour, 237 maisons ont été marquées. Divisez ce nombre par quatre et c’est le nombre de maisons qui obtiennent le trophée « Light Fight ». « C’est juste une tasse merveilleuse, merveilleuse », dit Nayak. Étonnamment, ces gagnants sont plus que disposés à garder le secret sur leur victoire jusqu’à ce que l’émission soit diffusée l’année suivante.

Lorsque Nayak se termine le 13 décembre, elle prévoit de se débarrasser de ses propres souvenirs. Elle et son mari accueilleront toute la famille cette année, et oui, il y aura des décorations.

Related News

Leave a Comment