Home Célébrité « Vous découvrez de quoi il est fait »: Sam Gagner des Jets est sur 1 000 matchs

« Vous découvrez de quoi il est fait »: Sam Gagner des Jets est sur 1 000 matchs

by admin

Contenu de l’article

Si Sam Gagner l’avait voulu, il aurait pu esquiver sa carrière dans la LNH il y a longtemps.

Publicité 2

Contenu de l’article

Il aurait pu raccrocher ses patins et disparaître au coucher du soleil après que les Canucks de Vancouver l’aient envoyé chez les mineurs en 2018-19 ou les Oilers d’Edmonton plus tard.

Contenu de l’article

Il pourrait caler quelque part le long de la ligne pour les équipes qui semblent sensibles à la victoire ou aux séries éliminatoires, car il n’est apparu que 11 fois dans une carrière remontant à 2007.

Contenu de l’article

ولكن بعد ذلك مرة أخرى ، لا يمكنك الوصول إلى 1000 مباراة في مسيرتك المهنية ، حيث وصلت إلى الهواء النادر فقط 370 لاعبًا آخر في تاريخ الدوري الذي يزيد عن 100 عام ، عن طريق الاستقالة عندما تصبح الأوقات صعبة أو تستسلم لأولئك الذين يقولون إنك أيضًا صغير أو très lent.

Ainsi, lorsque les lumières s’éteignent au Canada Life Centre jeudi soir et que Gagner devient le centre d’intérêt du moment, ce sera parce que le joueur de 33 ans n’abandonne jamais.

Publicité 3

Contenu de l’article

Là, il sera le 371e joueur de la LNH à atteindre l’une des étapes les plus difficiles du match.

« Peu importe qui vous êtes, vous allez traverser une phase d’adversité au cours de votre carrière », a déclaré Gagner mercredi, à la veille du match crucial qui se jouera commodément contre les Canucks. « Vous découvrez de quoi vous êtes fait et essayez de passer à autre chose. »

COLUMBUS, OH - 22 JUIN : Le sixième choix au total Sam Gagner des Oilers d'Edmonton pose pour une photo lors du premier tour du repêchage de la LNH 2007 au Nationwide Arena le 22 juin 2007 à Columbus, Ohio.  (Photo de Gregory Shamus/Getty Images) - Commencer Informations supplémentaires - Projet NHL des Oilers d'Edmonton ORG XMIT : 74860263
COLUMBUS, OH – 22 JUIN : Le sixième choix au total Sam Gagner des Oilers d’Edmonton pose pour une photo lors du premier tour du repêchage de la LNH 2007 au Nationwide Arena le 22 juin 2007 à Columbus, Ohio. (Photo de Gregory Shamus/Getty Images) – Commencer Informations supplémentaires – Projet NHL des Oilers d’Edmonton ORG XMIT : 74860263

Gagner était un espoir populaire avant le repêchage 2007 de la LNH après avoir marqué 118 points sur une séquence avec Patrick Kane et Sergey Kostitsyn en tant que membre des Knights de London de la Ligue de hockey de l’Ontario.

Lors du repêchage à Columbus, Gagner est allé sixième au total aux Oilers d’Edmonton. À l’automne, il était déjà devenu professionnel, ayant disputé 79 matchs au cours de sa saison recrue, marquant 13 fois et récoltant 49 points.

Publicité 4

Contenu de l’article

« Je me souviens que nous avons gagné la fusillade, à domicile contre San Jose », se souvient Gagner de son premier match dans la LNH. « Je me souviens d’avoir obtenu une aide sur le premier but de Tom Gilbert dans la LNH. Andrew Cogliano était l’autre aide et nous vivions tous ensemble, donc ce fut une soirée très spéciale pour nous. Cela semble être il y a longtemps maintenant.

Le début d’une longue montagne russe avec tous les hauts et les bas.

Le 2 février 2012, Gagner a égalé un record de franchise des Oilers avec huit points en un seul match, rejoignant les légendes d’Edmonton Wayne Gretzky et Paul Coffey.

Mais à l’époque, Gagner n’avait pas vraiment compris ce que la plupart des gens attendraient d’un sixième choix.

Le premier passage de Gagner à Edmonton s’est terminé après la saison 2013-14, et c’est à ce moment-là qu’il a commencé à rebondir dans toute la ligue, notamment en étant membre d’une heure du Lightning de Tampa Bay dans le cadre d’un accord qui a finalement conduit à l’envoi de Gagner en Arizona pour l’année suivante. .

Publicité 5

Contenu de l’article

À Philadelphie un an plus tard après un autre échange, Gagner a rencontré sa première affectation dans la LNH, disputant neuf matchs avec les Lehigh Valley Phantoms.

Sam Gagner affronte le Hartford Wolfpack lors d'un match de la MHL à Toronto le samedi 20 octobre 2018. Gagner est prêté aux Marlies par les Canucks de Vancouver.  (JACK BOLAND / TORONTO SUN / RÉSEAU POSTMÉDIA)
Sam Gagner affronte le Hartford Wolfpack lors d’un match de la MHL à Toronto le samedi 20 octobre 2018. Gagner est prêté aux Marlies par les Canucks de Vancouver. (JACK BOLAND / TORONTO SUN / RÉSEAU POSTMÉDIA)

Sa saison la plus productive a été en 2016-17, alors qu’il a marqué 50 points en 81 matchs maintenant en tant que membre des Blue Jackets de Columbus. Un an plus tard, il était à Vancouver et lors de la saison 2018-19, les Canucks l’ont prêté aux Marlies de Toronto de la AHL.

C’est là, sous la direction de l’actuel entraîneur-chef des Maple Leafs de Toronto, Sheldon Cave, que Gagner a commencé à se réinventer, s’adaptant au jeu moderne.

« Je suis vraiment reconnaissant pour le temps que j’ai passé là-bas, ils m’ont aidé de tant de façons différentes », a déclaré Gagner. « Kiefer, la grande chose cette année-là, était défensivement, j’avais besoin de pouvoir me réinventer pour continuer ma carrière. »

Publicité 6

Contenu de l’article

Gagner n’a jamais voulu être dans les mineures, et après son retour chez les Oilers, il a passé une autre poignée de matchs à Bakersfield avec l’équipe agricole d’Edmonton en 2019-2020 avant d’être distribué une deuxième fois par les Oilers, cette fois aux Detroit Red Wings, sa sixième équipe dans la LNH.

Winnipeg était numéro 7 lorsqu’il a signé l’été précédent.

« Il est venu ici sans savoir ce qu’il allait obtenir », a déclaré mercredi l’entraîneur adjoint des Jets Scott Arnell.

Gagner a chaussé ses patins et a fait ce qu’il a appris dans ces situations : travailler dur, un trait qu’il a hérité de son père, Dave.

Publicité 7

Contenu de l’article

Dave, lui aussi, a joué pour sept équipes de la LNH au cours de sa carrière de 16 ans dans la LNH, n’ayant raté que 54 matchs avant d’atteindre la barre des 1 000 matchs.

L’amour de Sam pour le jeu a commencé en regardant son père.

« Je pense que cela a commencé comme la plupart des enfants. Vous voulez être comme votre père », a déclaré Sam. « Je pense que pouvoir être sur les circuits de la LNH et le regarder était vraiment très spécial quand il était petit. »

Dave Gagner, natif de Chatham, et son fils Sam sont montrés dans une photo d'archive non datée prise des années avant l'arrivée de Sam dans la LNH.  Postmedia Network ORG XMIT : POS1608122106384341
Dave Gagner, natif de Chatham, et son fils Sam sont montrés dans une photo d’archive non datée prise des années avant l’arrivée de Sam dans la LNH. Postmedia Network ORG XMIT : POS1608122106384341

Après sa retraite, Dave est devenu entraîneur et a été assistant dans l’équipe des London Knights pour laquelle Sam a joué avant d’être recruté.

« J’ai beaucoup appris à ce sujet de mon vieil homme, de son éthique de travail et de ce qu’il a traversé dans sa carrière », a déclaré Sam. « Je le dois tellement. »

et à sa femme, le Dr Rachel Linke, qui a assumé de nombreux rôles, notamment celui de mère des trois enfants du couple, et même de thérapeute occasionnelle.

Publicité 8

Contenu de l’article

« Ce que ma femme traverse, c’est une sorte de psychiatre », a déclaré Sam. « La quantité de sacrifices que cela a été pour elle (de faire), de déménager avec une jeune famille, d’abandonner une partie de sa carrière. Ça ne peut pas être sans elle. Ce serait vraiment bien de partager ça avec elle. »

Sam assistera à une vingtaine de personnes jeudi, les personnes qui l’ont soutenu et qui ont été dans son coin pendant toute sa carrière jusqu’à présent.

« Ce n’est pas toujours facile », a-t-il déclaré. « Il y a des moments où tu viens à la patinoire et c’est dur. Tu traverses des périodes perdantes, tu ne te sens pas bien physiquement. C’est important de trouver ces moments tout au long de l’année qui te soutiennent et te permettent de continuer à avancer. »

Et la route ne s’arrêtera pas à 1000.

À juste titre, le 1 001e match a eu lieu contre les Oilers le soir du Nouvel An.

sbilleck@postmedia.com

Twitter: @scottbilleck

Publicité 1

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion actif et civil et à encourager tous les lecteurs à partager leurs opinions sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour être modérés avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail – vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou s’il s’agit d’un utilisateur que vous suivez. Consultez nos directives communautaires pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster vos paramètres de messagerie.

Related News

Leave a Comment